L’Atlas du Mont-Blanc est un laboratoire collaboratif où citoyens, chercheurs
et décideurs participent au suivi des milieux alpins

Saisir une observation

La recherche scientifique

Les travaux scientifiques du Projet Mont-Blanc se concentrent sur l'étude des écosystèmes, domaine encore peu représenté dans les études actuelles sur le Mont-Blanc. L'écologie, discipline centrale, est abordée de manière transdisciplinaire, mêlée à la climatologie et la glaciologie, pour créer un observatoire collaboratif de la biodiversité en milieu alpin.

 

Suivi des herbivores du programme ORCHAMP à Loriaz (1900 m) avec le CREA Mont-Blanc et des écovolontaires © Sylvain Gatti

Suivi des herbivores du programme ORCHAMP à Loriaz (1900 m) avec le CREA Mont-Blanc et des écovolontaires © Sylvain Gatti

 
 

 

Zoom sur les milieux d’altitude

Les chercheurs mesurent les paramètres d'évolution environnementale du massif du Mont-Blanc en se concentrant sur les milieux les plus représentatifs et moins étudiés de la montagne : pelouses alpines, haute montagne, et limite supérieure de la forêt. Ces milieux d'altitude impactent fortement les milieux et services en aval. En étudiant leur fonctionnement et leur réaction aux changements en cours, en particulier aux changements climatiques, les chercheurs pourront modéliser l’évolution des services écosystémiques et l’impact sur nos sociétés.

 

 

 

Les 5 axes de recherche du Projet Mont-Blanc

 

 

 

Objectifs

 

 

Créer un observatoire de la biodiversité en milieu alpin

Mesurer l'évolution de l'environnement du massif

Évaluer les capacités d’adaptation des espèces alpines